Management Energétique

Qu'est-ce que la norme ISO 50001?

   

Dans le but de réduire les coûts et leur empreinte environnementale, les industries cherchent à réduire autant que possible leurs émissions CO2 et à améliorer leur efficience énergétique. L'une des méthodes permettant d’atteindre ce résultat est d’implémenter au sein de son entreprise un Système de Management de l'Energie (SME), certifié ISO 50001. Dans cet article, découvrez à quoi correspond cette norme ainsi que son intérêt pour les industriels.

 

 

Le Système de Management Énergétique (SME) est une combinaison entre le matériel (e.g., les compteurs pour machines) et le logiciel permettant de mesurer sa consommation énergétique industrielle de façon précise.

 

L’ISO 50001 indique le niveau d’exigence requis pour établir, implémenter, stabiliser et améliorer le SME. Celui-ci permet aux différents organismes concernés d’avoir une approche systémique de la démarche d’amélioration continue de la performance énergétique. Elle inclut différents aspects dont :

  • L’efficience énergétique,
  • La sécurité énergétique,
  • L’utilisation de l’énergie,
  • Et sa consommation.

 

Le but de la norme ISO 50001 est d’aider les organisations à réduire leur consommation d'énergie et, dans le même temps, à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

La première version de la norme ISO 50001 a été publiée en 2011. Elle est applicable par tout type d’organisation, dans tous les secteurs, quelle que soit leur taille ou zone géographique. Une version revisitée a été publiée en 2018 : l’ISO 50001:2018. Elle comprend des mesures supplémentaires pour renforcer l’efficience énergétique.

 

Pourquoi implémenter la norme ISO 50001 ?

 

Il y a différentes raisons qui peuvent pousser une entreprise industrielle à implémenter la norme ISO 50001. Les trois plus importantes sont :

 

  • La réduction des coûts et impacts environnementaux. Par l’obtention de la norme ISO 50001, l’entreprise doit nécessairement mettre en place une démarche d’économie d’énergie sur le long terme. Ces économies peuvent être identifiées sans investissement nécessaire, avec un ROI inférieur à 1 an, en misant sur la donnée existante dans les usines. La diminution des dépenses énergétiques à isopérimètre de production est donc accompagnée d'une diminution du coût énergétique des produits. En parallèle, la réduction des consommations énergétiques réduit l’impact environnemental de l’entreprise.
  • L’obtention d’un avantage compétitif. Un nombre important d'entreprises a décidé de suivre les accords de Paris fixant les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. Si vous êtes fabricant d'équipement d'origine (OEM) et un fournisseur d'une de ces entreprises, il est possible qu’elles exigent de vous que vous répondiez aux standards de la norme ISO 50001. En cela, être déjà aux normes vous apporte un avantage décisif sur vos concurrents.
  • L’obtention de réductions de taxes et une dérogation aux contrôles réglementaires. Dans plusieurs pays européens, les industries énergie intensives doivent passer des contrôles réguliers de consommation d’énergie (e.g. tous les quatre ans). Les entreprises qui ont implémenté un SME en accord avec la norme ISO 50001 sont dispensées de cette obligation. Néanmoins, même en ce qui concerne les petites et moyennes entreprises, passer la certification présente un intérêt car elle permet d’obtenir une réduction de taxes.

 

Un autre avantage de la norme ISO 50001 est qu’elle est compatible avec d’autres standards, comme la norme ISO 9001 “Management de la qualité” ou la norme ISO 14001 “ Systèmes de management environnemental”. La version ISO 50001:2018 a une structure modulaire proche de ces standards, ce qui lui permet, si les deux précédentes sont déjà en place, d’être implémentée avec un coût moindre.

 

 

Comment implémenter la norme ISO 50001 ?

 

Une entreprise choisissant d'implémenter cette norme va devoir investir du temps et des ressources dans la mise en place des améliorations de la performance énergétique nécessaires.

 

La norme elle-même, cependant, n’indique pas de paliers de performance à atteindre : c’est le directeur industriel ou l'Energy Manager lui-même qui décide de ces objectifs et qui crée un plan d’action. 

 

Le but de la norme ISO 50001 est d’établir des processus d’amélioration continue aidant les entreprises à :

  • Comprendre en détail leur consommation énergétique au travers d'un outil d'analyse de consommation énergétique
  • Développer leur stratégie d’amélioration de leur efficience énergétique
  • Définir leurs objectifs et indicateurs de performances
  • Valider l'atteinte ou non des objectifs dans des tableaux de bord
  • Enfin, constater la validité de la stratégie de performance énergétique mise en place.

 

La norme recommande un plan PDCA (Plan, do, check act) - ou Planifier, Faire, Vérifier, Concrétiser - :

PDCA - Plan do check act

Schéma Plan Do Check Act (crédit : Energiency)

 

Plan :

La première étape du PDCA est l’implémentation de la norme ISO 50001 par le management, qui doit nommer un Energy Manager dédié et une équipe. De plus, l’entreprise doit produire un document écrit - une charte énergétique - qui définit son plan d'actions et ses objectifs. Cette charte sera alors communiquée aux employés. Durant cette phase de planification, les Usages Energétiques Significations (postes à forte consommation) doivent être identifiées et les initiatives d’amélioration de l’efficience énergétique être priorisées. 

 

Do :

En se basant sur la charte énergétique, le plan d'actions doit être ensuite implémenté en y allouant les ressources nécessaires et en déterminant les tâches à effectuer. À cette étape, la direction hiérarchique de l'entreprise doit donc fournir au service de management énergétique des moyens humains suffisants pour accomplir les tâches en augmentant si nécessaire, ces moyens ou en les libérant d’autres tâches. A cette étape, le SME est finalisé et établi dans l’entreprise.

 

Check :

La norme ISO 50001 demande une validation des résultats du SME de façon quantifiée, au travers d’indicateurs de performance clés ou KPI. Grâce à une analyse, le service de management énergétique s’assurera que l’implémentation du plan d'action apporte bien les résultats escomptés. Pour mesurer cela, une solution technologique de pilotage et de suivi énergétique, comme le logiciel d’Energiency, est nécessaire.

 

Act :

Un compte-rendu écrit de cette phase d'analyse interne est transmis à la direction. Celle-ci vérifie puis approuve les mesures implémentées et évalue la performance du SME. Si nécessaire, des correctifs doivent être appliqués, pour optimiser davantage les postes à fortes dépenses énergétiques et pour envisager de nouveaux objectifs.

Success Story : comment vous faire accompagner sur la mise en place de la norme ISO 50001 ?

Un de nos clients nous a contacté car il avait un soucis de non-conformité dans le cadre du renouvellement de sa certification ISO 50001.

 

Nos contacts dans l’entreprise pour ce projet étaient le Directeur des Achats et le responsable QHSE. Ils étaient insatisfaits de leurs indicateurs de performance et éprouvaient des difficultés à en identifier de plus pertinents pour leur suivi de consommation.

 

La première action de l’équipe Energiency a été de les aider à comprendre plus précisément la consommation énergétique de leur site, en discriminant la consommation par machines. A partir de cette liste, nos experts ont travaillé avec eux sur les étapes de mise en place d’un système de management énergétique répondant à la norme ISO 50001.

 

Voici les étapes du projet mis en place :

  1. Nos Energy Managers ont collecté les données pertinentes existantes dans l’usine et installé notre application de management énergétique, apportant ainsi des outils de mesure en temps réel de la consommation énergétique (électricité, gaz, air comprimé). Cela a permit à nos clients d’avoir une vision plus approfondie de leur consommation et en rapport avec leurs moyens de production, les normes de qualité et leurs objectifs.
  2. Ensuite, Energiency les a aidé à identifier les Usages Energétiques Significatifs, plus gros postes de consommation :
    • Trois fours à verre étaient les plus gros consommateurs de gaz,
    • 25% de l’électricité consommée était utilisé pour produire de l’air comprimé.
  3. Grâce à cela, Energiency a défini les KPI les plus pertinents à suivre dans les tableaux de bord de l'application :
    • La consommation de gaz (Nm3) par tonne de verre fondu
    • La consommation électrique (Wh) par la production de gaz(Nm3)

Vous souhaitez mettre en place et pérenniser la norme ISO 50001 au sein de votre usine ? Notre équipe d'Energy Managers étudiera votre contexte industriel pour vous proposer la solution la plus adaptée à vos besoins. N'hésitez pas à nous contacter.

 


Sources de l'article :

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/ISO_50001

[2] https://isotc.iso.org/livelink/livelink?func=ll&objId=18808772&objAction=browse&viewType=1

[3] https://www.umweltbundesamt.de/en/publikationen/energiemanagementsysteme-in-praxis

   
Allons encore plus loin en matière d'économies d'énergie !
Contactez-nous
     
   
Angela Adame

En tant qu'Energy Manager chez Energiency, j'agis activement sur les projets de transition énergétique et de digitalisation de nos clients. Ma motivation est d'accompagner nos clients dans la recherche des pistes d'amelioration et de mise en place des actions afin de maîtriser la dépense énergétique sur le long terme. J'apprécie particulièrement quand la Data Science permet de dévoiler des pistes de gain énergétique dans des endroits insoupçonnés.